«Boris Johnson reste un con absolu.

Safari – 9 juil. 2019 à 12:

 

C’etait là, en lettres géantes, sur un panneau d’affichage, juste en face de la gare, à Partick, un quartier bien connu, à Glasgow, en Écosse.  Évidement, quelqu’un a décidé d’exprimer ce qui la grande majorité d’Écossais croit.  En fait, la grande majorité des députés aux parlement écossais est SNP, le parti indépendantiste, et comme chacun le sait, 62% des Écossais ont votés de rester dans l’Union Européenne – mais leurs chefs impériaux à Londres ont décidé de les ignorer.

Ce message, si choquant mais si amusant, a apparu pour la première fois, il y a trois ans.  C’était en août 2016, juste après le référendum de Brexit, la démission de David Cameron comme premier ministre, le retrait soudain de Boris Johnson comme candidat pour le remplacer, et l’arrivée inattendue au pouvoir de Theresa May.  Johnson, comme le champion de Brexit, était le favori, mais il s’est retira, pour des motifs inconnus.  En ce qui concerne le grand public, il a “bottled it”, un terme bien connu qui veut dire que quelqu’un a peur, très peur, assez de peur de se chier dessus, et de s’enfuir

Bref, le panneau d’affichage est devenu célèbre, et reproduit dans la presse écossaise, la presse anglaise, et finalement, dans les actualités satiriques.  En gros, tout le monde sait que Boris est un con.  Et depuis, chaque fois que la mairie a envoyé quelqu’un pour supprimer les mots offensifs… le scribouillard a encore frappé, un peu comme il ou elle est un espèce de Banksy politique et comme quelqu’un qui comprend très bien qu’un con reste toujours un con, et qui s’inquiète qu’il y a la grande possibilité que ce con pourrait arriver au pouvoir.

”Fanny” veut dire plusieurs choses.  À l’origine c’était un diminutif de Frances, un prénom féminin.  Et alors, après un period du temps, il est devenu un sobriquet amusant pour, comment pourrions nous dire, la pièce d’or d’une femme (ce qui fait les romans de Jane Austen plus amusants, avec tous leurs références à Fanny – “C’est lui, le Monsieur qui adore Fanny”).  Plus récemment, le terme est plus utilisé comme une douce insulte – bizarrement, pour décrire un mec qui est un peu ridicule.  En fait, juste comme “un con”, mais un peu plus péjoratif.

Et maintenant, nous venons de regarder l’arrivée au pouvoir de la Boucles d’Or des Conservateurs, Boris et sa tignasse indisciplinée de cheveux blonds, la pièce d’or du Tories (pour les chanceux qui ne savent pas, Johnson est devenu leur leader et aussi, le premier ministre). Alors, trois ans après la première déclaration du scribouillard fantôme, il ou elle a décidé de frapper encore, avec “Boris Johnson est encore un con”.

La course pour réussir May, la pauvre créature, a été réduit à deux – Boris et un autre fils à papa, Jeremy Hunt.  Et pour ceux qui sont vraiment intéressés, il est aussi comparé à la même partie de l’anatomie féminine – mais plutôt grâce à son nom de famille….  Donc, le con absolu est devenu le premier ministre.  Et vous, vous ricanez encore?  Non.  Bienvenue à la démocratie à l’anglaise.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *